Nos 5 conseils avant l’achat d’un bien immobilier

Si vous avez un projet immobilier, vous ne devez surtout pas vous lancer au hasard. Pour réaliser un placement en béton dans la brique, vous avez sûrement plusieurs choix à faire. Que ce soit au niveau de votre mode de paiement, du taux de crédit, du type de maison à acheter ou encore de votre éventuel intermédiaire. Alors, avant toute démarche, pesez le pour et le contre afin de faire les bons choix et que votre achat vous rapporte le maximum.

Choisissez bien votre mode de paiement pour acheter dans l’immobilier

Lorsque vous achetez dans l’immobilier, deux modes de paiement principaux sont proposés. D’une part, l’argent comptant et d’autre part, le crédit. Vous êtes plus intéressé par un bien locatif ? Vous devez tenir compte du fait que vous avez des impôts à payer sur vos revenus locatifs. Et souscrire à un prêt s’avère plus avantageux dans ce cas, car cette démarche vous permettra surtout de diminuer vos impôts fonciers. Par ailleurs, la rentabilité de votre acquisition dépend fortement de votre endettement quand vous souscrivez à un crédit. En effet, plus vos impôts sont importants, plus grand sera votre emprunt.
Vous projetez d’acheter votre résidence principale ? Ce choix offre plusieurs privilèges quand vous optez pour un crédit : vous n’avez pas de mensualité de prêt à amortir, pas d’assurance ni d’intérêts à payer, et votre taux de capacité d’emprunt est stable. Mais, acheter cash demeure avantageux à partir du moment où vous estimez que vous risquez de faire une mauvaise dette, c’est-à-dire acheter une maison qui a tendance à perdre de sa valeur au cours du temps et qui ne rapporterait pas avant de la revendre.

Faites le bon choix entre acheter une grande ou une petite maison

Le choix de la surface de votre maison détermine aussi la rentabilité de votre placement. Pour les investisseurs du locatif, le choix est assez évident : les petites surfaces rapportent plus, car louées plus cher. Sinon, plus les plus-values sont moindres, meilleur sera votre rendement. Si vous achetez votre résidence principale, tenez surtout compte de vos besoins. Pour un couple à la retraite, il serait par exemple plus intéressant de vendre une maison spacieuse pour en acquérir une plus petite afin de limiter les dépenses.

Immobilier : investir dans le neuf ou l’ancien ?

investir-dans-l-ancien

Ne prenez pas non plus le choix du type de bien à acquérir à la légère. Tenez compte des avantages et inconvénients du neuf et de l’ancien. Prenons le cas du neuf : il présente plus de privilèges en matière de fiscalité, et ses frais et droits sont plus abordables. Toutefois, il reste beaucoup plus cher que l’ancien. Et dans le cas d’un bien locatif, sa rentabilité est donc moins importante. Pour sa part, l’ancien est ainsi plus accessible et moins contraignant même quand vous achetez une maison nécessitant quelques travaux. Et surtout, le choix des maisons qu’il offre est large.

Que faire quand vous êtes attirés par les beaux quartiers ?

Vous voulez habiter ou acheter une maison à louer dans un beau quartier ? Dans le premier contexte, il faudra miser une fois de plus sur l’emplacement de votre logement. Car, vos plus-values en dépendent. Sinon, si vous envisagez de louer, misez sur les localisations moins accessibles et moins intéressantes afin d’avoir un retour sur investissement plus intéressant.

Faut-il recourir aux services d’un agent immobilier ?

Un dernier conseil et non des moindres quand vous achetez dans l’immobilier : évaluez bien si vous devez solliciter les services d’un facilitateur pendant votre démarche. Les contrats de particulier à particulier sont bien sûr moins onéreux. Néanmoins, un notaire ou un agent immobilier sera en mesure de garantir la sécurité de vos transactions et vérifier que tout ce qui concerne votre maison est légal et en règle.

Laisser un commentaire