Quelles démarches pour investir dans l’immobilier ?

Vous avez pris la décision d’investir dans l’immobilier ? Il est temps de concrétiser votre projet et pour ce faire, il faudra entreprendre quelques démarches. Découvrez lesquelles afin de mieux vous préparer et optimiser leur déroulement.

Quelles étapes pour investir dans un logement neuf sur plan ou un logement neuf achevé

Lorsque vous investissez dans un logement neuf sur plan, qu’il s’agisse d’une maison ou d’un appartement, ce type de placement est aussi communément connu sous VEFA, pour Vente en l’état futur d’achèvement. Dans ce cas, après la sélection de votre futur bien, la première démarche consiste à signer un contrat préalable, aussi désigné par contrat de réservation. Ce dernier est accompagné de tous les documents relatifs au plan de votre maison ou appartement et à ses matériaux et équipements, ainsi que les documents justifiant votre mode de paiement. En connaissance de toutes les spécificités de votre futur logement, vous payez une caution d’un montant équivalant à 5% au maximum de son prix de vente. Après une semaine de réflexion, vous passez éventuellement à la signature du contrat de vente définitif chez le notaire, en payant 30% environ du prix de vente de votre maison. Le reste sera payé en fonction de la progression des travaux, 5% étant payés lorsque votre logement est livré.

Démarches pour investir dans un logement neuf achevé

investir-dans-le-neuf

Vous avez visité votre futur logement neuf achevé ? Les deux principales démarches suivantes consistent en la signature d’une promesse de vente et du contrat de vente authentique devant un notaire. Lors de la première étape, vous payez 10% du prix de vente prévisionnel du bien immobilier en question. Après une semaine de réflexion, vous passez éventuellement à la signature du contrat définitif de vente chez le notaire, en payant le prix d’achat et les frais de notaire.

Démarches pour investir dans l’immobilier ancien

Un investissement dans l’immobilier ancien se déroule en trois étapes principales. Première étape : appréciation de votre futur bien. Deuxième étape : négociation des prix. Troisième étape : les garanties et recours. Pendant cette partie, vous prenez connaissance de la garantie obligatoire, prenant effet à compter de la réception d’une construction. Pendant 10 ans, vous détenez l’occasion d’informer votre fournisseur des malfaçons remarquées dans votre maison. Ce délai dépassé, en cas de besoin, vous pouvez négocier la garantie des vices cachés.

Démarches pour investir dans l’immobilier en tant qu’expatrié

Effectuer un placement immobilier à distance s’avère plus encombrant pour les expatriés. Après avoir cherché et sélectionné votre futur bien, vous passez aux négociations et à la signature de la promesse de vente. Puis, vous concluez votre demande de prêt auprès de l’institution de votre choix et passez à la signature du contrat de vente définitif, 4 mois au maximum après la signature de l’acte de promesse. Pour simplifier une signature à distance, il faudra présenter une procuration afin qu’un proche signe le contrat définitif chez le notaire à votre place.
Sinon, pour une vente dans l’immobilier, la première démarche est centrée sur les diagnostics immobiliers obligatoires. Puis, une fois que l’état du bien à vendre a été évalué, et que vous trouvez un acheteur, vous signez une promesse de vente ou un compromis de vente incluant notamment le prix et les modalités de vente et la date prévue pour la prochaine étape : la signature du contrat définitif de vente.

Laisser un commentaire