Les caractéristiques essentielles d’une Société Civile Immobilière

Dans le monde des entreprises, nous évoquons souvent les SAS, SASU ou encore les SARL, et même les EURL, mais les SCI sont parfois plus discrètes. Voici, un coup de projecteur sur ces sociétés pourtant très sympathiques.

Une suppression de l’indivision attractive

Un avantage de taille se hisse en haut de la liste puisqu’une société ou une personne physique a les moyens de créer une SCI. Cela est un réel atout, car il n’est pas présent pour tous les statuts. En effet, les SARL ne permettent pas par exemple une création via une personne morale. Cette caractéristique peut réellement être à l’origine d’un pouvoir séduisant qui est renforcé par d’autres points forts. Comme pour toutes les structures, la rédaction des statuts est difficile, voire impossible à éviter. Il sera judicieux de l’intégrer dans les projets, car, même s’ils sont relativement simples à retranscrire, plusieurs éléments sont à mettre en avant.

Cette SCI a surtout vocation pour intégrer le marché de l’immobilier, elle permet ainsi de gérer des biens en famille ou entre amis et associés. Ce statut a la particularité de supprimer l’indivision, ce qui permet de faciliter grandement la gestion.

Tout le monde peut intégrer une SCI

Parfois des associés souhaitent se défaire de leurs parts dans une entreprise, ils vendent donc sans avertir autrui. Cela n’est pas envisageable avec la société civile immobilière puisque toutes les personnes doivent partager un avis. De ce fait, les décisions ne relèvent pas d’un seul membre, mais de tous les participants. De plus, il est important de noter qu’une véritable souplesse est au rendez-vous, des associés pourront être extérieurs à une famille. Ils ont même la possibilité de résider dans un autre pays que celui du siège social.

Une SCI peut prendre différentes formes

Avant de se lancer dans une telle aventure, il est nécessaire de maîtriser tous les aspects. La plateforme Créer une SCI évoque tous les aspects de cette société que ce soit une modification, le changement du gérant ou encore le transfert d’un siège social. Ce statut n’aura désormais plus aucun secret.

Les différents points forts sont aussi énoncés comme le capital social. Ce dernier a la particularité de ne pas être régi par un minimum ou un maximum. Cela apporte une souplesse supplémentaire très appréciable. Les internautes pourront enfin apprendre qu’il y a plusieurs formes de SCI : familiale, gestion/location, attribution, construction…

Laisser un commentaire