La SCPI : le placement préféré des Français

L’engouement des Français pour la pierre papier s’est confirmé en 2020. Car, malgré la crise sanitaire, les SCPI (ou Sociétés Civiles de Placement Immobilier) affichent de belles performances de rendements. L’accès à ces véhicules de placement collectif étant facilité par différentes plateformes digitales. De nombreux avantages sont rattachés aux SCPI. Décryptage.

Les SCPI ont drainé plus de 4,5 milliards de collectes sur les neuf premiers mois de l’année 2020

Les chiffres publiés par l’ASPIM (Association française des Sociétés de Placement Immobilier) en coordination avec l’IEIF (Institut de l’Épargne Immobilière et Foncière) concernant la performance des SCPI au 3e trimestre 2020 sont éloquents. Plus concrètement, les SCPI ont enregistré une collecte nette de 1,01 milliard d’euros au cours de cette période. Elle a progressé de 16 % par rapport à celle du 2e trimestre 2020. C’est une preuve tangible que les SCPI séduisent toujours un nombre croissant d’investisseurs.

Sur les neuf premiers mois de l’année 2020, les SCPI ont collecté plus de 4,5 milliards d’euros. À titre de rappel, la collecte brute des SCPI s’élevait à 8,6 milliards d’euros pour l’exercice de 2019. On constate une tendance baissière de leur performance, certes, mais c’est toujours intéressant par rapport aux autres fonds immobiliers. Il faut prendre l’exemple des OPCI (Organisme de Placement Collectif Immobilier). Leur collecte s’établissait à 247 millions d’euros au 3e trimestre 2020, soit une baisse de 60 % sur un an.

Les SCPI capitalisent 69,9 milliards d’euros sur un an

La capitalisation est l’un des facteurs pris en compte par les investisseurs avant d’investir dans une SCPI. Il s’agit, en effet, d’un indicateur de performance fiable et mesurable. La capitalisation des SCPI a progressé de 11 % sur un an. Elle s’élève à 69,9 milliards d’euros au 30 septembre 2020 (source : ASPIM/IEIF).  

La résilience du marché de la pierre papier reste indiscutable. Car les acomptes sur dividendes distribués par les SCPI au 3e trimestre 2020 ont progressé de 12 %. En ce qui concerne le rendement global des SCPI, il s’établit à 4,8 % sur 12 mois glissants (au 30/09/2020). Il se décompose de la manière suivante : 4,2 % de rendement courant et de 0,6 % de revalorisation des parts.

Bon à savoir, la souscription de parts de SCPI est 100 % en ligne. Il suffit pour cela de visiter la plateforme https://portail-scpi.fr/.

Quid de l’impact de la crise sanitaire sur les performances des SCPI ?

Toujours selon les dernières statistiques de l’ASPIM/IEIF, la collecte annuelle des SCPI et des OPCI grand public s’élève à 6,4 milliards d’euros au 30/09/2020. Elle est en baisse de 20 % par rapport aux six premiers mois de l’année 2019. Jean-Marc Coly, président de l’ASPIM souligne que « les indicateurs d’investissement, de distribution et du marché secondaire ont évolué favorablement au 3e trimestre 2020 ». Malgré cela, certaines SCPI ont mal vécu la crise sanitaire, c’est surtout le cas des SCPI de bureaux.

Des mesures gouvernementales ont déjà été mises en place en vue d’atténuer l’impact imminent de la réplique du confinement. Les bailleurs prêts à abandonner des loyers bénéficieront d’un accompagnement en cas de reconfinement. Des aides financières seront accordées aux entreprises en difficulté. Les locataires des immeubles détenus par les SCPI peuvent également en bénéficier, sous certaines conditions.