Tout savoir sur l’échange automatique d’information

On rencontre au niveau des différentes filières qui constituent l’ensemble des secteurs d’activités qui régissent la bonne marche des états, l’émergence de plusieurs applications ou d’opérations qui sont mises en œuvre pour améliorer celles qui sont en exercice et espérer avoir des résultats plus concrets. Les avantages qui résultent   de ces nouvelles méthodes dépendent de l’efficacité de celles-ci et de l’aisance avec laquelle elles peuvent être appliquées. Elles sont plutôt nombreuses et ne représentent pas toutes le même pourcentage de réussite, et pour cela méritent d’être connues individuellement. L’échange automatique d’information est l’une de ces nouvelles méthodes et elle aussi nécessite une attention particulière, alors qu’est-ce que c’est ?

Qu’est-ce que l’échange automatique d’information ?

L’échange automatique d’information est une opération qui est relative aux secteurs de la finance et de la fiscalité et qui a pour objectif d’augmenter le niveau de sécurité des finances internationales pour lutter contre les différents délits de contrefaçon de devises financières et d’enrichissement illicite. Cette méthode est basée sur une entente qui est faite entre plusieurs états d’effectuer une coopération très étroite pour enrayer de manière très radicale le fléau du détournement d’argent. La surveillance s’effectue par le biais des institutions bancaires qui s’échangent entre elles toutes les informations nécessaires sur les différents détenteurs de comptes bancaires au sein de leurs structures. Il en va de toutes les informations personnelles qui pourraient renseigner sur la provenance des biens des clients qui y sont enregistrés et sur leur manière de les utiliser. Il convient néanmoins de préciser que cette méthode n’est  appliquée que pour une utilisation légale et ne constitue en aucun point un espionnage intrusif de données personnelles et individuelles.

Les avantages de la coopération

Le pilier sur lequel s’appuie l’échange automatique d’information est la coopération étroite qui existe entre les  différents états  qui l’appliquent. D’un point de vue pratique elle constitue une défense révolutionnaire qui permet d’endiguer de manière très efficace les risques d’effraction qui peuvent subsister dans le domaine de la fiscalité. Aussi, de manière préventive, l’application de cette méthode permet de dissuader de manière efficace les détourneurs de fonds et autres criminels du domaine de la fiscalité et de la finance. C’est un bon outil qui permettrait aux états d’effectuer une surveillance coercitive et qui permet de veiller à ce que l’argent et les biens sont acquis en toute légalité.

Laisser un commentaire